réflexions boubou1

Publié le 4 novembre, 2016 | par Loulou De Gueyo

1

Quand l’africain est étranger sur le continent africain.

Je me rappelle le jour ou j’ai mis mon grand boubou de l’Ouest de la Côte d’Ivoire pour ce grand rendez-vous d’affaire.

Dans la salle d’attente, j’ai remarqué beaucoup de mes frères africains en costume qui me regardaient, ils avaient l’air surpris de voir un africain dans un boubou africain à ce grand rendez-vous d’affaire en Afrique.

J’ai trouvé leur comportement étrange.

Je me rappelle aussi la dame à l’accueil qui était ma sœur africaine.

J’ai remarqué qu’elle accueillait avec beaucoup de respect et grand sourire tous ceux qui étaient en costume.

Mais moi, un africain, à cause de mon grand boubou africain, je n’ai pas eu droit à ce privilège.

J’ai trouvé son comportement étrange.

Je me rappelle que lorsque j’étais dans la salle de réunion, j’étais à la fois le plus visible et le plus invisible.

Inutile de mentionner que mon grand boubou faisait la grande différence, parce qu’il était en fait l’intrus à ce rendez-vous.

J’étais visible.

Cependant, j’étais marginalisé, catégorisé, préjugé et je n’ai pas eu droit à la parole durant ce grand rendez-vous à cause de mon grand boubou africain parmi mes frères africains.

J’étais invisible.

J’ai trouvé leurs comportements très étranges.

boubou2Une fois la rencontre terminée j’ai réalisé que j’étais UN AFRICAIN ÉTRANGER SUR LE CONTINENT AFRICAIN car au delà même de porter un simple boubou Africain, l’Afrique, mes parents, mes amis, mes enfants me trouvent étrange quand je veux vivre africain. Que nous est-il arrivé ? Que nous arrive-t-il ?

 

Tags: , , , ,




Un commentaire de Quand l’africain est étranger sur le continent africain.

  1. Ouattara a écrit:

    Mon frère c’est juste que nous avons perdu nos valeurs notre culture au profit de la culture occidentale, c’est dommage que nous soyons arrivé à ce stade ou à un carrefour où nous sommes en quête de notre propre identité. ni moins occidentale qu’africaine.
    Il nous faut une prise de conscience aussi bien individuelle que collective, afin de valoriser ce qu’on a de plus cher c’est à dire notre culture !!!

Laisser un commentaire

Vers le haut ↑